Historique de la Solidarité olympique

La Villa Mon Repos, siège de la Solidarité olympique
Partagez

Le Comité d'aide internationale olympique a vu le jour en 1961, lors de la 58e session du CIO. Le président du CNO français de l'époque, le comte Jean de Beaumont, y suggère alors de créer un Comité d'aide aux pays nouvellement indépendants d'Afrique et d'Asie.

Adoptée à l’unanimité, cette proposition entraîne la création du Comité précité, lequel sera transformé en commission du CIO dès 1968, avant de fusionner en 1971 avec une institution similaire créée par l’Assemblée générale permanente des Comités Nationaux Olympiques. Cette commission désormais dénommée “Solidarité Olympique” a d’abord siégé à Rome avant d’être déplacée auprès du CIO en 1979, à la Villa Mon Repos, ancienne demeure vaudoise du baron Pierre de Coubertin.

Avant 1972, les fonds, limités, étaient utilisés pour des projets uniques proposés par les CNO. A partir de 1984, grâce à l'augmentation des recettes liées aux droits de télévision, les budgets de la Solidarité Olympique furent établis par plans quadriennaux et les projets financés diversifiés. Les CNO purent ainsi bénéficier d'une assistance annuelle fixe.

La Solidarité Olympique est désormais une institution majeure du Mouvement Olympique, chargée d'administrer et de gérer la distribution des droits de télévision des Jeux Olympiques auprès des CNO. Elle développe auprès d’eux des programmes spécifiques d'assistance technique et financière et les soutient dans le développement du sport.

La Villa Mon Repos, siège de la Solidarité Olympique à Lausanne

La Solidarité Olympique propose des programmes mondiaux destinés à tous les CNO organisés en 4 secteurs (athlètes, entraîneurs, gestion des CNO et promotion des valeurs olympiques), ainsi que des programmes continentaux, gérés et administrés par les associations continentales des CNO. A l’occasion des Jeux Olympiques de Turin, des athlètes venus de 70 CNO ont bénéficié d’un programme de la Solidarité Olympique : 44 en Europe, 11 en Asie, 7 en Amérique, 6 en Afrique et 2 en Océanie.

Mécanisme de redistribution exemplaire au sein de la société internationale, la Solidarité Olympique est l’émanation des principes éthiques qui régissent le Mouvement Olympique. L’existence et la place croissante de cette institution va dans le sens de l’universalité et de la coopération souhaitée par les rénovateurs de l’Olympisme.

Solidarité Olympique | Les programmes de la Solidarité olympique

PyeongChang 2018

Passion

S'ouvrir à l'international

Charte olympique

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF