Présentation

Partagez

L’application de la Charte olympique, qui reconnait le français comme langue officielle avec l'anglais, dépend étroitement de la mobilisation des pouvoirs publics français, francophones, et du Comité d’organisation des Jeux olympiques. L’organisation même des Jeux olympiques, fait désormais l’objet d’une attention accrue de la France et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Pour les Jeux olympiques d’Atlanta, les ministères français des Affaires étrangères, de la Culture et des Sports, ont pris l'initiative de confier à une personnalité la mission d’apprécier la place de la langue française aux Jeux olympiques. Depuis, c’est l'Organisation internationale de la Francophonie qui désigne un Grand Témoin pour chaque Jeux Olympiques...

De fait, en 1998, ce Grand témoin francophone aux Jeux Olympiques d’hiver de Nagano, Bernard Cerquiglini, éminent linguiste, avait suggéré de « multilatéraliser » la mission d'observation pour obtenir une plus grande visibilité... Cette « multératisation » fut initiée à l’occasion des Jeux olympiques d’Athènes 2004 pour lesquels Hervé Bourges avait été désigné Grand Témoin.

En août 2012, Michaëlle Jean, Grand témoin de la Francophonie pour les Jeux Olympiques de Londres, évoquait sa mission et la place de la langue française aux Jeux. Vidéo...


Grand témoin de la Francophonie aux Jeux Olympiques

PyeongChang 2018

Passion

S'ouvrir à l'international

Charte olympique

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF