La Session informée sur l'Agenda 2020

Partagez

Au moment de l’adoption unanime de l’Agenda olympique 2020 en décembre dernier, il avait été décidé que chaque Session du CIO aurait désormais un point de l’ordre du jour consacré à la mise en application des 40 recommandations. Aujourd’hui, lors de la 128e Session du CIO à Kuala Lumpur, un état d’avancement a été présenté sur un certain nombre de questions : la révision de la procédure de candidature, le programme des sports et la proposition de la ville hôte, la fourniture de solutions clés en main aux COJO, les rôles et responsabilités des Fédérations Internationales, le soutien aux athlètes, les préparatifs pour le lancement de la chaîne olympique, l’éthique, les changements introduits dans la composition des commissions du CIO et les amendements à la Charte olympique.

Le directeur exécutif pour les Jeux Olympiques, Christophe Dubi, et le directeur des sports, Kit McConnell, ont soumis un rapport détaillé sur la mise en œuvre des trois premières recommandations de l’Agenda olympique 2020 – soit positionner la procédure de candidature en tant qu'invitation; évaluer les villes candidates en mettant en avant les principaux risques et opportunités; et réduire les coûts de candidature.

« L’Agenda olympique 2020 apporte non seulement efficacité et transparence, mais ouvre également des perspectives aux pays plus petits qui se sentaient un peu découragés par les dépenses et investissements élevés récemment engagés par certains comités d’organisation », a déclaré Danka Bartekova, membre du CIO en Slovaquie. « Je suis favorable à ces initiatives car cela signifie qu’une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques sera même possible pour des pays plus petits. Un éventail plus large de pays pouvant soumettre une candidature signifie une expérience plus riche non seulement pour les athlètes mais également pour les passionnés d’Olympisme dans le monde. »

Camiel Eurlings, membre du CIO aux Pays-Bas, a relevé le fait que quatre Comités Nationaux Olympiques européens (de France, d’Allemagne, d’Italie et de Hongrie), ainsi que le CNO des États-Unis avaient déclaré leur intention de présenter une candidature à l’organisation des Jeux de 2024, ce qui dénote « une évolution prometteuse » indiquant combien les recommandations de l’Agenda olympique 2020 ont été bien perçues.

« Je souhaiterais que cette évolution positive continue de nous encourager à poursuivre énergiquement la mise en œuvre de ces recommandations », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Restons résolument ouverts à la flexibilité conférée par ces recommandations. Je pense vraiment que nous sommes sur la bonne voie. »

Source : CIO.

L'Agenda 2020 du CIO

PyeongChang 2018

Passion

S'ouvrir à l'international

Charte olympique

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF