Jean-Christophe Rolland prépare l’aviron de demain

Partagez

Une page se tournera bientôt pour l’aviron mondial...

Aux Jeux de Rio, en première semaine, la discipline a vécu sa dernière campagne olympique dans son programme et sa configuration actuels. Dans quatre ans, aux Jeux de Tokyo, elle présentera un autre visage. Jean-Christophe Rolland le sait. Le président de la Fédération internationale d’aviron (FISA), élu en septembre 2013 pour succéder au Suisse Denis Oswald, explique : « L’Agenda 2020 va transformer les Jeux. Le programme ne sera plus bâti autour des sports, mais des épreuves. La commission exécutive du CIO va décider, en juin 2017, des disciplines présentes à Tokyo 2020. Pour l’aviron, le statu quo n’est pas envisageable. Nous devons proposer au CIO une nouvelle formule plus en accord avec la nouvelle donne. »

Pour l’aviron, le statu quo n’est pas envisageable.

Le Français a déjà pris les devants. Il a lancé, deux ans en arrière, un long processus de réflexion sur l’avenir de l’aviron, engageant les fédérations nationales à proposer idées et initiatives. Un Congrès extraordinaire, prévu en février prochain à Tokyo, doit modifier une règle des statuts de la FISA pour confier à son Conseil l’autorité sur le programme olympique. Il lui reviendra ensuite de faire passer au CIO sa proposition avant le mois de juin 2017.

Seule certitude : les Jeux de 2020 verront un nombre égal de courses chez les hommes et les femmes. « A Rio, nous avions 8 épreuves masculines et 6 pour les féminines, détaille Jean-Christophe Rolland. A Tokyo, nous respecterons la parité avec 7 titres pour chacun des deux sexes. » Pour le reste, rien n’est acquis et tout est possible. Mais une tendance se dégage : une réduction du nombre d’épreuves pour les poids légers.

Le président de la FISA explique : « Le CIO ne veut plus de catégories de poids en dehors des sports de combat. Il souhaite passer de trois épreuves poids légers à zéro. Nous allons essayer d’en sauver deux. » Le nombre de rameurs aux Jeux, actuellement établi à 550, pourrait également être réduit.

Jean-Christophe Rolland en a conscience : l’avenir de l’aviron se dessine aujourd’hui. « Nous avons intégré très tôt l’Agenda 2020 dans notre stratégie, explique le Français, champion olympique en deux sans barreur aux Jeux d’Atlanta. Nous travaillons actuellement sur le programme des Jeux de Tokyo 2020, mais il est probable que nous serons désormais obligés de nous adapter de façon constante à l’évolution des Jeux. » Un mouvement perpétuel.

Actualités du Mouvement Olympique

PyeongChang 2018

Passion

S'ouvrir à l'international

Charte olympique

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions

  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF