#4 - Candidater et constituer le meilleur dossier

Partagez

La candidature de Paris 2024 n'est pas encore officielle que, le 3 juin 2015, une délégation française représentant l'Association Ambition Olympique est reçue à Lausanne dans le cadre de la phase d'invitation ouverte par le Comité international olympique à destination des villes potentiellement intéressées par une candidature olympique.

Innovation de l'Agenda 2020, cette première phase, préalable au dépôt éventuel d'une candidature, permet à ces villes de présenter les grandes orientations de leur projet dans une perspective de long terme mais aussi de recueillir du CIO des informations sur la procédure et les attentes. A cette occasion, Thomas Bach, président du CIO, loue une « démarche exemplaire » du projet français. Encourageant.

C'est le 23 juin, au terme d'une Journée Olympique très dense et dédiée à la « Génération 2024 », que le mouvement sportif, réuni à la Maison du sport français autour des représentants des différentes parties prenantes annonce officiellement la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d'été 2024. C'est en effet par la diffusion d'un selfie repris par des dizaines de champions français qu'est diffusée l'information... à 20h24.

Moins d'un mois plus tard, les festivités du 14 juillet font écho à la Journée olympique en étant, comme cette dernière, pleinement dédiée à Paris 2024, à l'instar du traditionnel feu d'artifice de la Tour Eiffel, entamé par une invitation au monde en 2024.

Le 11 septembre 2015, Denis Masseglia et Anne Hidalgo envoient au CIO la lettre de candidature de Paris 2024. L'aventure est lancée... et balisée, puisque le CIO publie le 15 septembre le contrat de Ville hôte pour les Jeux Olympiques d’été 2024 ainsi que la procédure de candidature. Le lendemain, le CIO reconnait le statut de villes candidates à Los Angeles, Budapest, Hambourg, Paris et Rome.

Adoptant une approche mobilisatrice et innovante, le mouvement sportif lance ce même mois l'opération "Je rêve des Jeux" de financement participatif.

Cette opération matérialisée par un visuel réalisé par le handballeur Luc Abalo se concrétise en une grande campagne nationale pour Paris 2024. Portée par les athlètes, qui fournissent notamment des dizaines d'objets destinés à être mis aux enchères, l'opération "Je rêve des Jeux" marque durablement les esprits. En témoigne la survivance du hashtag #JeRêveDesJeux sur les réseaux sociaux.

Cette période est également celle du choix des sites olympiques et des villes associées à Paris pour l'accueil des compétitions et infrastructures. Le 7 septembre, c'est ainsi la ville de Marseille qui est choisie pour accueillir les épreuves de voile.

Marque de l'intérêt national pour ces Jeux, les villes de Brest, Hyères, La Rochelle, Le Havre et Lorient-Morbihan étaient également candidates. C'est donc dans la rade de Marseille que s'organiseront les qualifications. Les phases finales se dérouleront Corniche Kennedy, tandis que la base nautique du Roucas Blanc abritera la marina.

Le 5 novembre, Paris 2024 désigne par ailleurs le site de Pleyel Bords de Seine pour accueillir le futur Village olympique.

Situé à 7 kilomètres du centre de Paris, le Village s'étendra sur 51ha entre le quartier Pleyel à Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Île-Saint-Denis et s'articulera autour de la Cité du cinéma, dont la nef fera office de salle de restauration. 5,7ha de plans d'eaux, 3ha d'espaces verts, moins d'une demi-heure de transport pour 85% des 17000 athlètes qui y seront hébergés... un site idéal !

Autre choix attendu, celui, dévoilé le 18 décembre 2015, de la présélection des sites retenus pour les épreuves de football.

Les 9 stades sont ainsi le Parc des Princes, à Paris, le Stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq, le Stade de la Beaujoire à Nantes, le Parc Olympique Lyonnais à Décines, le MatMut Atlantique à Bordeaux, le Stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne, l'Allianz Riviera à Nice, le Stadium de Toulouse et le Stade Vélodrome à Marseille.

Le 17 février, Paris 2024 remet au CIO la première partie du dossier de candidature, intitulée « Vision, concept des Jeux et stratégie » (cliquez sur l'image pour consulter cette première partie).

Animée par des champions tricolores, la première présentation de ce dossier est effectuée au cœur de la Philharmonie de Paris devant un parterre constitué d'acteurs du mouvement sportif et de jeunes Franciliens.

Il s'agit là de la première grande prise de parole publique de Paris 2024, un grand moment marqué entre autres par un grand discours, celui d'un grand athlète, le co-président de la candidature, Tony Estanguet.

Récit d'une réalisation collective

PyeongChang 2018

Passion

S'ouvrir à l'international

Charte olympique

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF