Paris 2024, le début d’une nouvelle aventure

Partagez

Paris, le 18 janvier 2018

Le dernier Conseil d’administration du GIP Paris 2024 a achevé son exercice avec des comptes largement positifs. Le COJO peut être lancé.

Ce mois de janvier 2018 restera une étape clé dans l’histoire de Paris 2024. Il marque en effet à la fois la dissolution du Comité de candidature qui a mené la campagne victorieuse et la création du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 (COJO), effective le samedi 20 janvier prochain avec sa publication au Journal Officiel.

La campagne de Paris 2024 pour l’attribution des Jeux de 2024 s’était achevée le 13 septembre dernier à Lima avec une victoire historique, mais l’aventure collective du GIP Paris 2024 a véritablement pris fin aujourd’hui, avec son dernier Conseil d’administration qui s’est tenu au Comité national olympique et sportif françai (CNOSF) en présence de ses membres fondateurs, réunis autour de Tony Estanguet, président de Paris 2024 : Denis Masseglia, président du CNOSF, Laura Flessel, ministre des Sports, Jean-François Martins, maire-adjoint en charge des Sports, du Tourisme et des Jeux Olympiques & Paralympiques à la Ville de Paris, Vincent Roger, délégué spécial chargé des Jeux Olympiques & Paralympiques à la Région Île-de-France, et Emmanuelle Assmann, présidente du CPSF.


Les quatre mois qui se sont écoulés depuis l’attribution des Jeux ont permis de poser les bases extrêmement solides du COJO, l’association qui a pour mission d’organiser, de financer et de livrer les Jeux en 2024 : ses statuts ont été validés par le Comité International Olympique (CIO) ; la Loi Olympiques et Paralympique a été votée à l’Assemblée nationale et sera présentée au Sénat début février ; la SOLIDEO a été créée ; l’étude détaillée du projet, en étroite collaboration avec le CIO et le Comité International Paralympique (IPC), a déjà été entamée pour aboutir à un projet finalisé en juin prochain ; enfin, les premiers recrutements du COJO, après la nomination d’Etienne Thobois comme Directeur Général, ont été lancés.

Un solde positif de plus de 5 millions d’euros

Le Conseil d’Administration a par ailleurs confirmé que le Comité de candidature achèvera son exercice avec un solde positif de plus de 5 millions d’euros, qui seront répartis entre l’Etat, la Ville de Paris et la Région Île-de-France.

L’existence de ce solde positif constitue une première dans l’histoire des candidatures et souligne la gestion rigoureuse du GIP Paris 2024. Cette exemplarité et cette transparence continueront à guider le COJO dans les années à venir, pour l’organisation de Jeux responsables, spectaculaires et utiles aux populations.

Les premiers mois d’existence du COJO Paris 2024 permettront de poser les premières pierres du projet, et notamment de constituer l’équipe, de préciser la vision de Paris 2024 et son héritage et enfin de progresser sur la stratégie de partenariats. Ces priorités seront affinées lors de la toute première Assemblée Générale du COJO Paris 2024 qui se tiendra début mars.

Actualités internationales | Paris 2024 | Actualités

PyeongChang 2018

Passion

S'ouvrir à l'international

Charte olympique

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC