À la rencontre d'Antonin Guy, quadruple médaillé des JOJ de Gangwon 2024

Antonin Guy ©CNOSF/KMSP
Partagez

Antonin Guy restera, quoi qu’il advienne dans la deuxième partie des ces JOJ, l’un des grands noms de Gangwon 2024. A la rencontre – et à la découverte – du triple médaillé d’or en biathlon.

Comment es-tu venu au biathlon ?

Antonin Guy : « J’ai débuté quand je suis arrivé à Grenoble. Mon frère s’est inscrit au club de ski du GUC et je l’ai suivi. On s’est ensuite tous les deux mis au biathlon, toujours à peu près en même temps. J’avais 13 ans. J’ai commencé d’abord avec mon père, lui-même ancien biathlète en équipe de France militaire, et par la suite je me suis dirigé vers le comité du Dauphiné, où je m’entraîne toujours. »

Peux-tu nous parler de cette structure – ton lieu d’entraînement, tes camarades... ?

Antonin Guy : « Nous sommes basés sur le plateau du Vercors. Nous formons un super groupe d’entraînement, d’ailleurs nous étions trois sur les quatre garçons sélectionnés aux JOJ avec Camille Grataloup-Manisolle et Clément Pirès, du comité du Dauphiné. Cela nous offre une super émulation au quotidien, on se tire tous vers le haut. Et à côté, j’essaie de varier au maximum les lieux d’entraînement par chez moi, à Grenoble, ou chez mes grands-parents, vers les Plans d’Hotonnes, afin que ce soit le moins monotone possible. »

Où en es-tu de tes études ?

Antonin Guy : « Je suis au lycée de Villard-de-Lans, dans une section Pôle Espoir sportif de haut niveau. J’ai des aménagements scolaires et l’on y fait le cursus du lycée en quatre ans. Je suis actuellement en dernière année de Terminale et je passe le Bac en fin d’année. Par la suite, j’aimerais rejoindre des écoles d’ingénieur type Polytech Grenoble… »

As-tu des modèles dans le monde du sport, des figures qui t’inspirent ?

Antonin Guy : « Dans le biathlon, nous avons tous Martin Fourcade pour idole (rires) ! Je ne l’ai jamais rencontré et même rarement croisé mais il inspire tout le monde dans nos générations. Sinon, j’adore le coureur cycliste Tadej Pogacar. »

Tu pratiques ou as pratiqué d’autres sports que le biathlon ?

Antonin Guy : « Globalement, je suis toujours resté sur des skis. Mes parents étaient pratiquants donc ils nous ont appris le ski de fond, l’alpin… Pour le reste je fais beaucoup de sports de plein air, de nature, type vélo ou course à pied. »

Au-delà de tes résultats sportifs, qu’est-ce que tu retiendras de cette participation aux JOJ ?

Antonin Guy : « Que l’on te fait confiance pour représenter ton pays sur un évènement olympique. Ce ne sont pas encore les Jeux Olympiques "des grands" mais ça te donne envie d’y être un jour. Nous, en plus, on a couru sur le site des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, là où justement Martin Fourcade avait gagné trois médailles d’or... c’est super inspirant. Mais je dirais que ce qui m’a le plus marqué dans ces JOJ, c’est le monde. Il y a beaucoup, beaucoup de monde. Des sports différents, des nationalités différentes, mais pour autant j’ai trouvé que c’était très solidaire, très ouvert. Tout le monde parle à tout le monde, sans rester seulement entre athlètes du même pays… C’est super sympa, tu découvres beaucoup de personnes. »

JOJ Gangwon 2024

Paris 2024 : la délégation française

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Mission Eco'Sportive

Vie de l'athlète

Catalogue des formations

SIGNAL-SPORTS

Veille Observatoire du sport fédéral

Guide "Sport et mobilités"

Centre de ressources

Jeunesse

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Outil

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  • Accor Live Limitless
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  LVMH
  •  Orange
  •  Sanofi
  • ADP
  • AIRFRANCE
  • ArcelorMittal
  • Caisse des dépots
  • Cisco

  • FDJ
  • FDJ
  •  GL Events
  •  îledeFrance mobilités
  •  pwc