Congrès olympique de Baden Baden 1981

Partagez

Au Congrès de 1981 à Baden-Baden (Allemagne), juste un an après le boycott des Jeux de Moscou et avec les Jeux de Los Angeles en ligne de mire, les attentes étaient grandes. Il n’était pas exagéré de dire que la crédibilité du Mouvement olympique était en jeu et que de nouvelles initiatives montrant la voie à prendre étaient nécessaires.

Salutations du pape


Le Congrès fut ouvert par le président de l’Allemagne de l’ouest, le Dr Carl Carstens, sur une musique composée par Leonard Bernstein exclusivement pour l’occasion. Le pape Jean-Paul II et le secrétaire général des Nations unies transmirent leurs salutations. Le prince Philippe de Grande-Bretagne comptait parmi les orateurs, tandis que l’invité d’honneur était le lauréat du prix Nobel de la paix, âgé de 92 ans, Lord Phillip Noel-Baker.

Commission des athlètes


Pour la première fois, les athlètes jouèrent un rôle prépondérant dans un Congrès. Kip Keino, Sebastian Coe et Vladislav Tretyak, le gardien de but de l’équipe soviétique de hockey sur glace, prirent la parole. Leurs discours résonnaient d’une authenticité que personne n’osait contredire et le Congrès de Baden-Baden prépara le chemin pour la commission des athlètes du CIO. Un membre de cette commission siège dans toutes les autres commissions et groupes de travail du CIO. Ainsi, l’opinion d’un athlète est prise en compte dans toutes les décisions, y compris la procédure de candidature, l’organisation et le programme de chaque édition des Jeux Olympiques.

Charte olympique

S'ouvrir à l'international

Passion

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC