Dossier Europe n°2

Partagez

L’Europe fait face à plusieurs défis.
Nous sommes peut-être à un tournant historique. Des choix s’imposent et pas seulement concernant les enjeux économiques et industriels mêmes si ceux-là sont essentiels. La compétition mondiale est une réalité et la politique de la concurrence doit être adaptée aux réalités afin de pouvoir lutter à armes égales dans la compétition.

Le Sport est au cœur de cette réflexion.

Vouloir préserver les contributions éducatives, sociales et sociétales du sport en lien avec des millions de bénévoles engagés - empreint de solidarité au service de l’intérêt général- nous inscrit de facto dans une démarche de choix de société.
Quelle société voulons nous léguer à nos enfants ? Tous les acteurs sont concernés. Espérons ne pas devoir se remémorer un jour les propos d’Albert Camus « alors qu’ils pouvaient tant, ils ont osé si peu ».

Pour ma part, lors de l’Assemblée générale des Comités olympiques européens (COE - 50 Nations), à Varsovie, les 25 et 26 octobre 2019, il a été acté en présence du Président du CIO, Thomas Bach, que je suis l’élu en charge d’une étude du « modèle sportif européen » à l’effet de produire un rapport circonstancié.

Avec notre exécutif restreint, nous avons eu à cette occasion une réunion de travail avec le Président de la République polonaise, Monsieur Andrzej Duda, à l’effet d’évoquer notamment les sujets sportifs d’actualité. Dans ce prolongement, j’interviendrai prochainement à Bruxelles dans le cadre du plan de travail de l’Union européenne pour le Sport.

Jean-Michel Brun

Actualités générales

En cette nouvelle mandature du Parlement européen, nous comptons sur la reconduction d’une commission ad hoc sur le sport au parlement européen.

Si le Sport ne dispose pas de sa propre Direction générale à la Commission européenne, il bénéficie d’un traitement privilégié au sein du Parlement européen, qui depuis 2014 a organisé ses travaux au sein d’une commission ad hoc, communément appelée à Bruxelles et Strasbourg : « Intergroupe Sport ».

Participant à une meilleure prise en compte du Sport sur le plan des politiques européennes, l’intergroupe Sport permet de structurer le positionnement du Parlement européen et de préparer ses actions, vis-à-vis des positions de la Commission européenne et du Conseil. Il permet ainsi d’instaurer un vrai débat européen sur le Sport, et faciliter une meilleure prise en compte des défis qu’affronte le Mouvement sportif européen.

L’enjeu est donc grand en ce moment à Bruxelles, où se discute au sein des partis européens, la liste des intergroupes qui seront conservés, dissous ou créés pour cette nouvelle mandature 2019-2024.

La nouvelle Commission Von der Leyen entrera en fonction le 1er décembre

Le rejet par le Parlement européen des candidats à la Commission européenne de la France, de la Hongrie et de la Roumanie, ainsi que la chute du gouvernement roumain en octobre dernier ont eu raison de l’arrivée au pouvoir au 1er novembre de la nouvelle Commission.

Suite au refus des britanniques de désigner un commissaire comme les y contraint pourtant le Traité de Lisbonne, les Etats membres ont marqué leur volonté de soutenir une entrée au pouvoir de la Commission Von der Leyen malgré l’absence des britanniques au collège de l’institution.

Ainsi, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker passera officiellement la main à l’Allemande Ursula Von der Leyen le 1er décembre prochain.
. A suivre...

Actualités du Mouvement Olympique | Relations internationales du CNOSF

Charte olympique

S'ouvrir à l'international

Passion

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC