Parcours Ambition Internationale : reprise au format 2.0 !

Partagez

Pour son 3e séminaire d’une édition 2019-2020 forcément particulière en ces temps de pandémie, le Parcours Ambition Internationale a dû s’adapter et innover en passant pour la première fois au format webinaire. Grâce aux installations techniques du CNOSF, les membres de la 7e promotion ont pu suivre en distanciel les différentes interventions, exceptionnellement prévues sur trois journées, du mardi 3 au jeudi 5 novembre.

Ce webinaire inédit était ouvert par Alain Juillet, président de l’Académie de l’Intelligence Economique, ancien Directeur du Renseignement à la DGSE et Haut responsable chargé de l’intelligence économique auprès du Premier ministre. Pour la 7e promotion, cet expert reconnu a mis en évidence la nécessité dans un univers extrêmement concurrentiel d’avoir recours à l’Intelligence sportive comme on fait de l’Intelligence économique. Soulignant l’importance et les techniques d’obtention et de maîtrise de l’information, son exposé étayé de nombreux exemples tirés du mouvement sportif a permis aux participants de prendre pleinement conscience de cet aspect stratégique pour les organisations sportives, depuis les candidatures pour l’organisation de grands évènements sportifs jusqu’aux manœuvres de déstabilisation dont peuvent être objets les athlètes.

Le lendemain, le CNOSF accueillait deux présidents de fédérations pour un module consacré aux campagnes internationales. Depuis la salle du Conseil équipée en mode « visio » – et naturellement dans le strict respect des gestes barrières – Jacques Fontaine, président de la Fédération internationale de squash, a pu évoquer son expérience des campagnes pour l’obtention de postes à responsabilités à l’international. Il est revenu en détails sur les nuances stratégiques existant entre les mouvements sportifs anglo-saxon et français, et a insisté sur les atouts que doit savoir mobiliser tout Français candidat à l’international.

Lui aussi présent au CNOSF, Michel Vion, président de la Fédération française de Ski, a ensuite présenté le processus de candidature ayant permis à sa fédération d’obtenir l’organisation des championnats du monde de ski alpin à Courchevel-Méribel en 2023 face aux puissants Autrichiens. A son tour, revenant sur chaque étape de cette campagne victorieuse, il a insisté sur les aspects stratégiques tels que l’analyse du corps électoral et la maîtrise de l’image de la fédération candidate. Il a pu évoquer le positionnement et la mise en œuvre de cette candidature, mais aussi certaines anecdotes permettant de souligner des éléments moins formels dont l’importance ne doit pas être négligée. Le récit de son expérience aura dévoilé, pour les participants du Parcours, les coulisses de l’obtention d’un grand évènement sportif international.

A la suite de ces deux présentations, le Parcours faisait intervenir Fabrice Alexandre, président du cabinet de conseil en affaires publiques Communication & Institutions. Fort de son expérience auprès de divers acteurs économiques et associatifs, parmi lesquels plusieurs fédérations et clubs sportifs, l’expert a exposé les enjeux et les techniques de la représentation d’intérêts, en vue d’articuler intérêts particuliers des organisations et intérêt général représenté par les pouvoirs publics.

Le troisième et dernier jour du webinaire était consacré aux acteurs publics de la diplomatie sportive. L’Ambassadrice pour le Sport Laurence Fischer est d’abord venue présenter sa mission pour la promotion et l’utilisation du sport comme outil diplomatique. Elle a expliqué dans le détail son rôle au sein du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, spécificité française visant à faire du sport un véritable outil de l’influence française à l’international. Plus largement, elle a également évoqué son parcours personnel et son engagement associatif visant à faire du sport un outil de paix et de développement en-dehors des frontières.

L’Agence Française de Développement (AFD) était pour la première fois invitée dans ce Parcours. Laëtitia Habchi, responsable de la Division Lien Social, a évoqué les missions de l’AFD en insistant sur la prise en compte du sport comme composante de sa stratégie de développement international. Les participants ont découvert les projets et partenariats de l'AFD avec diverses organisations sportives en Afrique. La volonté de l’AFD de développer des coopérations avec le mouvement sportif a été mise en avant, avec notamment les projets menés avec Paris 2024 et Dakar 2026. Surtout, cette intervention a été l’occasion, pour les membres de la promotion du Parcours, d’assister en avant-première à la présentation de la plateforme digitale Sport en Commun que l’AFD a lancé le 11 novembre dans l’objectif de mettre en contact le monde du sport et les acteurs du développement.
Avec une participation importante, la quasi-totalité des membres de la promotion ont pu suivre ce séminaire à distance, qui était prévu en présentiel en début d’année avant d’être annulé pour cause de confinement. Ce premier webinaire du Parcours Ambition Internationale a atteint son objectif : poursuivre la formation de la 7e promotion malgré les circonstances.

Actualités internationales | Relations internationales du CNOSF

Solidarité

CIO - Rapport annuel

Charte olympique

S'ouvrir à l'international

Passion

Agenda 2020 du CIO

Cliquer pour découvrir l'Agenda olympique 2020

Francophonie

@franceolympique


  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC